Saint Patrick : à l'origine d'un sacré fouillis !

person Posté par: Alexandre list Dans: UN DOIGT DE CULTURE Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 349

L’éternel débat du “qui c’est qui” a inventé le whisky est encore aujourd’hui d’actualité… même si cette semaine, avec l’approche de la Saint Patrick nous considèrerons que c’est une invention irlandaise !

Pas sûr que ça apaise les tensions… car St Patrick lui-même était écossais. 


Maewyn Succat, dit St Patrick, serait né en 393 à Kilpatrick, en Écosse. À l'âge de 16 ans, il fut capturé par des Irlandais et amené sur l'île où il fut réduit en esclavage. Après 6 ans où il pria intensément, il revint en Ecosse. 
Dans un rêve, les Irlandais le supplièrent de revenir avec eux. Pendant plusieurs années, Patrick, enfin Maewyn alla se former en Gaule. En pleine crise de la quarantaine, il revint en Irlande pour fonder des couvents et des monastères dans toute l'île...

Des monastères et pas que... selon la légende.

En effet, c'est grâce à St Patrick qu'aujourd'hui, les irlandais peuvent encore disputer la paternité du whisky aux écossais.

Une fête qui tombe à pic donc et qui me permet non seulement d'éclaircir votre savoir sur les origines du whisky, mais également sur son orthographe !

(vous allez pouvoir vous la raconter un max si vous sortez ce soir ! A condition de ne pas trop boire de whisky (ou whiskey) pour ne pas tout oublier...)



Nous avons vu dans un article précédant que Glenturret est la distillerie écossaise la plus ancienne encore en activité.
Elle a été fondée en 1775 ! 

Soyez cependant bien conscients que ce chiffre évoque la date à partir de laquelle Glenturret distille légalement de l'eau de vie (on produisait déjà de l'eau de vie de céréale bien avant. Même à Glenturret)...

Mais à ce jeux là ce sont les irlandais qui gagnent. Bushmill, distillerie située en Irlande du Nord, a obtenu la première licence officielle de distillation en 1608.

La distillation serait apparu en Égypte environ de 3000 ans av JC et servait à la fabrication de produits de beauté. Le mot Alcool prend ses origines de l'arabe Al Khôl, le Khôl étant une sorte de fard à paupière obtenue grâce à une distillation.

Pour l'instant pas de problème.
Le problème intervient, et ce depuis de nombreuse année, sur la question de savoir QUI a distillé EN PREMIER une EAU DE VIE DE CÉRÉALES... Beaucoup n'en auraient rien à faire, mais pour écossais et irlandais c'est une question des plus importantes à laquelle chacun a sa réponse pour convaincre. A vous de vous faire votre idée car il est encore impossible aujourd'hui de trancher avec certitude en faveur de l'un ou de l'autre...



Les écossais, eux, se basent sur une trace écrite et avérée. Cette trace date de 1494 où huit "bolls" de malt (ancienne mesure écossaise, environ 1200 kg) sont fournies au frère John Cor, responsable du monastère Bénédictin de Lindores à Fife pour "fabriquer une eau de vie, par ordre du roi". C'est clair, c'est précis et une eau de vie de malt techniquement (à quelques détails près aux vues des règles imposées depuis quelques années) c'est du whisky ! L'honneur est sauf !

Sauf qu'il est communément admis que c'est l'Irlande qui a exporté les méthodes de fabrication d'eau de vie vers l'Écosse. On trouve des écrits datant du siècle précédant (env. 1350) confirmant que les Irlandais s'étaient accoutumés à l'art distillatoire. 
Seulement ces écrits parlent de distillation de "vin" et non de céréales... (Hé dadou... les irlandais auraient inventé l'Armagnac, con !)
Distillaient ils aussi des céréales, là est la question.

Pour la petite anecdote, ce serait d'ailleurs St Patrick lui-même qui, aux environs de l'an 400 aurait rapporté d'Europe en Irlande cet art alors connu que des populations arabe, grec et latine (pour preuve, les pièces d'un alambic en bronze auraient été trouvées et identifiées dans les ruines du sites historique de Rock of Cashel, là où il prononça son fameux sermon qui chassa tous les serpents d'Irlande en faisant référence à un trèfle à quatre feuilles. N'en déplaise à nos amis celtes, il paraît tout à fait improbable que la distillation existait à cette époque en Irlande).

-------------------------------------------------

S'ils se disputent encore la paternité du fameux breuvage, il est un autre point de désaccord entre les deux peuples : l'orthographe.

Pour comprendre ce point revenons à l'origine du mot whisky.
En ancien celte eau de vie se dit uisge beatha. Aux environs de 1170, les armées anglaises envahirent l'Irlande. Les soldats du roi Henry II auraient alors découvert une boisson alcoolisée très prisée de la population autochtone. L'histoire raconte que les Anglais tombèrent eux aussi sous le charme de l'uisge beatha, seul point commun qu'ils partageaient avec l'ennemi irlandais. Cette boisson, au nom totalement imprononçable pour les envahisseurs anglais, devint, au fil du temps, uisce, fuisce, uiskie, whiskie et enfin whisky.

Ces mêmes déformations de langage ont eu un impact sur l'orthographe du nom suivant les zones géographiques. En effet, en Écosse et dans le reste du monde on écrit whisky. Les irlandais, eux, rajoute un "e" et l'écrive whiskey. Une orthographe reprise par les américains, surement sous l'influence de l'importante communauté irlandaise qui s'est installée là-bas au milieu du XIX siècle.

Voilà, vous êtes incollables sur l'origine du "whisk(E)y" ! Ou presque...

Et si vous avez des indices qui peuvent aider la grande communauté du whisky sur "QUI C'EST QUI" a inventé l'eau de vie de malt, ON EST PRENEUR !

Santé !

Commentaires

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre